Le Vin des Alpes, la cave comptoir de Grenoble

Dégustation Le Vin du Mois Août 2016 : Blancs du Sud

Une petite vingtaine de clients se sont retrouvés mercredi 27 juillet autour de trois bouteilles dûment enchaussettées pour l’occasion. C’était le rendez-vous mensuel du Vin des Alpes pour désigner le vin du mois. Pour participer, il suffit d’être majeur et d’avoir envie de partager ses impressions de dégustation en toute convivialité.

P1060058Le thème de la dégustation ce jour-là : trois blancs du Sud. On n’en savait pas plus.

Allez, c’est parti ! Je me base sur les notes des dégustateurs pour faire la synthèse suivante. P1060060

Vin n°1 : On apprécie la couleur or clair de sa robe. Le nez est marqué par la discrétion des notes aromatiques : fleurs, fruits jaunes, agrumes (pamplemousse). Certains évoquent le champignon, d’autres suggèrent une aération en carafe pour évacuer certaines odeurs de premier nez (« basse-cour ») ! En bouche le vin se révèle franchement sec, sur l’acidulé, fin, léger, rafraîchissant : « comme un champagne sans bulles ». « Un peu sec mais fruité agréable ». Mais sur ce point les avis sont partagés car plusieurs dégustateurs décrivent une bouche grasse, voire «beurrée». Beaucoup notent une longueur en bouche assez courte mais au final les commentaires positifs sont nombreux : « facile à boire et frais», « belle acidité ». Les propositions d’accords font la quasi unanimité avec des fromages « plutôt faits », tomme à pâte dure, fromages de brebis ou même valençay et poivre.

P1060059Vin n°2 : La couleur est encore plus claire que le premier vin, à l’œil la consistance paraît nettement plus onctueuse. Le nez, assez expressif, déroute pas mal de dégustateurs et les avis sont partagés. Certains lui trouvent des notes aromatiques de « fruits jaunes blets », de vin cuit, de colle… D’autres évoquent des parfums de « terre et épices, clou de girofle», « d’alcool de fleurs de montagne », de caramel, quelqu’un note même « caramel salé ». Parmi les notes de dégustation : « Fait penser à des vins anciens et lourds type hypocras ». En bouche, le vin continue à surprendre même si la plupart s’accordent sur sa rondeur et son gras ainsi que sur son acidité finale plutôt bienvenue. La puissance est couronnée de notes amères et salines. Le mot « agrumes » revient souvent. A boire avec « un comté affiné ou un beaufort », « un bœuf au coriandre, gingembre et citron vert », ou alors avec « rien… et modération ! »

Vin n°3 : Couleur de robe dorée et soutenue. Le bouquet se révèle intense et complexe : parfum très floral au premier abord (« fleur d’oranger », « fleur d’acacia », « fleur de campagne », « elder flower », c’est-à-dire fleur de sureau) mais aussi agrumes, et des arômes plus évolués et profonds : paille, miel, chocolat au lait, noix, vieux cuir, bois. En bouche le goût est intense, on pense à de la prune, aux vieux fruits. Un bel équilibre au final, agrémenté par des amers légers, pour ce vin qui conjugue le complexe et l’agréable. « Une curiosité » note un dégustateur, « original » ajoute une dégustatrice. « Belle complexité » écrit un autre. Avec quoi le servir ? « Une carbonnade flamande », « un poisson grillé », ou alors « ira bien avec un roquefort ».

On dépouille les votes : les résultats sont très serrés !

Vin n° 2 : 4 voix

Vin n° 3 : 5 voix

Vin n° 1 : 6 voix

On dévoile les bouteilles : le Vin du Mois d’août 2016 est la cuvée Anathème blanc 2015 de Thierry Forestier (domaine Mont de Marie à Souvignargues, Gard) !

Vin n° 1 : Anathème blanc 2015 domaine Mont de Marie à Souvignargues, Gard.

Vin n° 2 : Les Petits Sylphes 2015 Clos des Cimes à Mérindol Les Oliviers, Drôme

Vin n° 3 : Sauvagine 2015 Hautes Terres de Comberousse, Hérault

P1060063

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

semaine du Languedoc au Vin des Alpes

Pour célébrer la parution du programme du festival Le Millésime 2016 à Grenoble c’est la semaine du Languedoc au Vin des Alpes

du 23 au 30 juillet réduction de 10 % sur tous les domaines languedociens disponibles au Vin des Alpes (dès 15 € d’achat)

Parmi les domaines et vignerons présents au Vin des Alpes : Laurent Bagnol (Mas Lau), Thierry Forestier (Mont de Marie), Mas Foulaquier, Sophie Guiraudon (Clos de l’Anhel), Marc Castan (domaine Mamaruta), Lous Grezes, Julie Brosselin, domaine de Mouscaillo et ma dernière découverte la vigneronne Hildegard Horat (La Grange de Quatre Sous)…

on arrive à La Grange du Quatre Sous

on arrive à La Grange du Quatre Sous

Mi-juillet je suis passé chez Hildegard Horat à La Grange de Quatre Sous

à proximité de Saint Chinian. Je voulais découvrir ses vins et notamment la cuvée 100 % petite arvine ! Hildegard, d’origine suisse, s’est installée en 1983 et a planté 50 ares de ce cépage emblématique du Valais sur les terrains

P1060004

Hildegard Horat, vigneronne

argilocalcaires de la commune d’Assignan dans l’Hérault. Je reviens avec le délicieux blanc issu de cette vigne, un rosé et deux rouges ! Des vins méridionaux de belle f

petite arvine

vigne de petite arvine

acture issus d’assemblages originaux et tous signés d’une finale très bien construite sur une acidité équilibrante. Le millésime 2011 de la cuvée haut de gamme du domaine a été mis en bouteille en avril dernier après 24 mois d’élevage en barriques de 500 litres et 6 mois en cuves inox. Assemblage de syrah, malbec, cabernet sauvignon et cabernet franc, c’est un vin concentré et complexe dont les arômes très mûrs sont relevés de fines notes mentholées. Et toujours cette belle finale sur la fraîcheur qui modère la puissance. Le domaine s’est converti à l’agriculture dès sa création, les vins sont vinifiés en levures indigènes.

Découvrez les vins de La Grange de Quatre Sous ainsi que tous les vins du Languedoc en rayon ! De Souvignargues dans le Gard à Fitou dans l’Aude, il y en a pour tous les goûts, et les vins languedociens blancs, rosé ou rouges, se prêtent admirablement aux repas d’été, aux grillades et barbecues, aux fêtes estivales et détendues avec les amis.

spécial Club des Amis du Vin des Alpes – réservé aux membres du Club

du samedi 23 au samedi 30 juillet réduction de 15 % pour les membres du Club des Amis du Vin des Alpes sur la cuvée Bu N’Daw 2015 (petite arvine) et la cuvée La Grange de Quatre Sous 2011. Sous réserve de stocks disponibles. Commandes possibles en cas de rupture de stock.

 

Bu N’Daw 2015                                            prix boutique : 14,00  €          prix club : 11,90 €

La Grange de Quatre Sous 2011               prix boutique : 21,00 €           prix club : 17,85 €

adhésion Club 1 an : 25,00 €

l’adhésion donne accès à dégustations privées, ventes privées, accès à promos réservées, pré-commandes, réduction de 10,00 € sur les ateliers de dégustation.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

le vin du mois de juillet

trois vins, même cépage, même millésime

Damien, Emmanuel, Ken, Séverine, Emma, Lucas, et d’autres encore, se sont retrouvés pour goûter à l’aveugle et choisir le vin du mois, comme vous êtes invités à le faire chaque dernier mercredi du mois à 18 h 30 au Vin des Alpes. Nul besoin de compétences ou de qualifications particulières, il suffit d’avoir envie de humer et de goûter pour se faire plaisir et partager ce plaisir avec d’autres en toute simplicité.

Les trois vins étaient des rouges qui provenaient du même cépage et du même millésime. Qu’en ont pensé nos dégustateurs ?

les dégustateurs en pleine réflexion

des dégustateurs en pleine réflexion

Tous soulignent la luminosité du vin n°1. On lui trouve un nez plaisant et fruité avec quelques notes de fruits secs ou torréfiés. Certains lui reconnaissent même une note de caramel. Des touches de poivre lui donnent un joli relief en bouche et chacun apprécie sa trame tannique tout en finesse : « très agréable », « très bon et léger ». Bref, un vin de soif bien plaisant : « Quel étonnement ! J’ai rarement goûté un vin rouge que j’aimerais boire sans avoir besoin de l’accompagnement d’une viande rouge ! »

Passons au vin n°2. La couleur est plus soutenue. Un premier nez un peu animal exige un moment d’aération. Le bouquet s’exprime alors avec une belle intensité. Les notes fleuries (« violette ») se mêlent à celles des fruits mûrs, voire confiturés pour certains : on évoque le cassis, la mûre, la framboise… « On dirait une salade de fruits rouges ! ». Les sensations épicées sont là aussi : « cannelle », « clou de girofle »… En bouche, après une attaque légèrement frizzante, la puissance de ce vin impressionne. Quelqu’un pense à un gigondas et une dégustatrice note une entame presque sur la sucrosité. La belle acidité de la finale confère à ce vin l’équilibre nécessaire. En conclusion, un vin jugé riche et gourmand à la finale « longue en bouche ».

P1050944

prise de notes

Le vin n°3 présente une robe à la couleur violacée encore plus soutenue et profonde que le précédent. Un premier nez sur la réduction. Aïe, ça commence mal ! Les premières notes olfactives ne sont guère flatteuses : « crottin de cheval », « serpillière »,  » « cuir mouillé »… Une aération énergique s’impose. Ensuite, les nuances nobles apparaissent : boisé, fumé (un dégustateur pense à « un chalet en montagne »), grillé, fruits rouges bien mûrs (« fraise »), et des impressions plus

P1050948

les trois vins en lice

aériennes : « menthe ». En bouche, la puissance est au rendez-vous, ainsi que des notes fruitées et réglissées. Le « soyeux » et le « velouté » des tannins emportent l’adhésion. Une conclusion s’impose : carafage obligatoire pour ce vin !

Le moment des choix est arrivé : chacun revoit ses notes, regoûte tel ou tel vin, échange avec les autres. Je ramasse les copies. Le verdict est sans appel : 6 voix sur 9 pour le vin n°3 !

On découvre les bouteilles : trois gamays sur le millésime 2015 ! Mais trois terroirs différents : Grésivaudan (les vignes sont sur la commune de Chapareillan pour être précis), Beaujolais, Valvignères en Ardèche.

Le Vin du Mois – juillet 2016 : Sople e Joios 2015 Mas de l’Escarida (Ardèche), Vin de France par Laurent Fell

Les vins en dégustation :

vin n°1 : Les Petits Gars 2015 Domaine des Rutissons, igp Isère Grésivaudan par Laurent Fondimare – 9,90 €

vin n°2 : No Sulfite No Cry 2015, Vin de France (Beaujolais) par Lilian Bauchet – 16,00 €

vin n°3 : Sople e Joios 2015 Mas de l’Escarida (Ardèche), Vin de France par Laurent Fell – 12,90 €

 

prochain rendez-vous Le Vin du Mois : mercredi 27 juillet 18 h 30

Eric Esnault invite Christoph Künzli – domaine Le Piane, Piémont

jeudi 7 juillet 19 h 00 – 20 h 00
Une rencontre exceptionnelle avec Christoph Künzli, du domaine Le Piane !

Christoph Künzli, venu de Suisse, s’est christoph_künzlienthousiasmé dans les années 90 pour le terroir « oublié » de Boca dans le nord Piémont et a entrepris de replanter les cépages locaux nebbiolo et vespolina. Vingt ans plus tard, le résultat est là : utilisation des techniques de taille ancestrale (la maggiorina), des cépages authentiques, des vins originaux et de grande classe. Ne ratez pas cette occasion de rencontrer l’un des vignerons les plus exigeants et dynamiques du nord de l’Italie et bien sûr de goûter ses vins !

Une belle présentation des vignobles du Haut-Piémont par le site vin-terre-net.lepiane

+ pour les membres du Club des Amis du Vin des Alpes, un accès privilégié à la cuvée « Piane » en Colline Novaresi issue de vignes centenaires du cépage croatina sur le millésime 2007, l’un des meilleurs des années 2000 dans le Piémont. Vous pourrez si vous le souhaitez rejoindre le Club le soir-même (cotisation annuelle 25 €).

Partons à la découverte des cépages rares de l’arc alpin

Les Alpes : ses stations de ski, ses sommets enneigés, ses eaux minérales, ses fromages d’alpage… et ses vignobles ?

Le vin n’est certes pas un produit que l’on associe spontanément aux Alpes. Pourtant, de Nice (France) à Vienne (Autriche), que de terroirs, que de vignobles remarquables, parsèment les pentes et les vallées de l’arc alpin ! Le voyageur, des premières pentes du Haut Piémont aux collines de la Styrie, en passant par les vallées du Valais suisse ou de la Valtellina lombarde, ne peut être que saisi par la variété des paysages et des climats. Un détour dans les vignes de Morgex dans le Val d’Aoste ou de Visperterminen dans le Valais l’étonnera plus encore. Oui, la vigne peut être montagnarde.

"le Grésivaudan est comme le paradis alpestre de la vigne" Raoul Blanchard

« le Grésivaudan est comme le paradis alpestre de la vigne » Raoul Blanchard

Mais ce qui impressionne le plus le randonneur au tire-bouchon dans ce périple alpin, c’est la variété des styles de vins, qui trouve en grande partie son origine dans l’extrême diversité des cépages cultivés. Dans de nombreuses régions autrement plus renommées pour leurs vins, la palette ampélographique s’est amoindrie. A tel point qu’une région comme la Bourgogne voit 82 % de sa surface viticole occupée par les deux cépages rois que sont le chardonnay et le pinot noir, et si l’on ajoute le gamay et l’aligoté, il ne reste que 2 % pour les autres cépages bourguignons. A l’inverse, les terroirs alpins, malgré des surfaces qui se sont extrêmement réduites depuis le phylloxera, ont maintenu un grand nombre de leurs cépages autochtones et souvent anciens : vitovska grganja, petit rouge, gringet, marzemino, petite arvine sont quelques uns des 130 cépages alpins recensés par Dr. José Vouillamoz en 2008.

La Savoie fournit un bel exemple de cette diversité sur sa modeste surface de 1500 hectares de vignes. Et son encépagement original (jacquère, altesse, mondeuse noire…) semble promis à retrouver une richesse plus grande encore grâce à la volonté de quelques vignerons parmi les meilleurs, qui redonnent leurs lettres de noblesse aux cépages oubliés par la modernité des années 1970-1990 comme le persan, la douce noire, la mondeuse blanche, le gringet et d’autres encore*.

Partons en balade, de la France à la Slovénie, à la recherche des cépages rares des Alpes (certains sont cultivés sur quelques hectares seulement), nous ferons d’étonnantes découvertes !

Inscrivez-vous en ligne à l’atelier de dégustation et découverte du vin du vendredi 24 juin 2016 au Vin des Alpes

* à ce sujet, écoutez l’émission de France Inter « On va déguster » du dimanche 19 juin 2016

plus d’infos sur les ateliers

Cépages, connaissez-vous vos classiques ?

Quand on parle de cépages, sauriez-vous reconnaitre à l’aveugle un pinot noir ou un grenache ? Pas sûr ? L’atelier de ce samedi est pour vous !

Partons à la découverte des grands cépages de France. Chardonnay, pinot noir, syrah, cabernet-sauvignon etc. Ils ont conquis le monde entier. Nous tenterons samedi de (re)trouver leur expression telle qu’issue du terroir et du climat pour lesquels ils ont été sélectionnés au cours des siècles par des générations de vignerons.

Atelier de dégustation samedi 28 mai 19 h 45

Sur les dix cépages les plus plantés dans le monde, six sont d’origine française, et même sept si on inclut le grenache, cépage catalan. Cette conquête2016-01-02 15.42.54 du monde – on les retrouve notamment sur le continent américain, en Australie et en Afrique du Sud, mais aussi dans le reste de l’Europe – est un phénomène extrêmement récent. A l’origine, ces cépages, aujourd’hui devenus des stars internationales Lire la suite →

Le Vin du Mois Mai 2016 : battle monocépage !

La dégustation du Vin du Mois a réuni Carl, Ken et GuillaumeP1050797 qui ont goûté trois vins rouges. P1050811Trois vins tous en monocépage et issus du millésime 2014. C’était les seules indications qu’avaient nos trois dégustateurs car les vins sont goûtés à l’aveugle. Allez, c’est parti !

La fraîcheur du vin n°1 fait penser à un beaujolais avec sa robe pourpre, son côté juteux, ses arômes de fruits rouges et son acidité modérée. Les tannins très serrés déroutent un peu. A garder quelques années. C’est une mondeuse !

Le vin n°2, à la robe grenat intense, étonne par son expressivité minérale et pierreuse, qui fait penser à un sol volcanique. Des arômes de poivron ou de piment vert coupé évoluent vers un nez plus mûr. En bouche c’est assez souple et gourmand. C’est un cabernet franc !

Vin n°3 : La robe est intense, le nez, fugacement animal dans les premières secondes, évolue vers un joli fruité mêlé à des notes de racine de réglisse. On note sa finale tannique tout en équilibre et en finesse, avec les notes de fruit (prunes) qui persistent. C’est du tannat ! Du quoi ?

C’est le vin n°3 qui emporte l’unanimité des suffrages ! Domaine Les Alexandrins igp Drôme Tannat cuvée Eclipse 2014. Allez, on vous explique.P1050800

Le domaine Les Alexandrins, situé à Mercurol, a été créé en 2009 par Guillaume Sorrel et Alexandre Caso et produit principalement du crozes-hermitage et du saint-joseph. Herbicides et insecticides ne sont pas utilisés dans les vignes, les vignerons ne recourent aux produits de synthèse anti-fongiques qu’en cas d’absolue nécessité. On sort totalement des sentiers battus avec ce 100 % tannat planté il y a quelques années en terrain sableux sur la zone de crozes-hermitage. Le tannat est un cépage du Sud-Ouest qui entre majoritairement dans les vins d’appellation madiran et à ma connaissance c’est la seule cuvée de tannat issue d’un vignoble de la vallée du Rhône ! Ici, la volonté des vinificateurs a été non pas de rechercher l’extraction et la puissance tannique comme à Madiran mais bien de souligner l’intensité et la vivacité du fruité. Et c’est réussi ! Moins de mille bouteilles de ce vin hors-normes ont été produites.

Nos trois dégustateurs ne sont pas les seuls à être enthousiastes, à lire ici en anglais.

vin n°1 : Château de Lucey AOP Savoie Mondeuse 2014 – 14,00 €

vin n°2 : Domaine aux Moines AOP Anjou Villages 2014 – 17,00 €

vin n°3 : Domaine Les Alexandrins igp Drôme Tannat 2014 – 11,00 € Vin du Mois Mai 2016

prochain rendez-vous Le Vin du Mois : mercredi 25 mai 18 h 30

Le vin du mois de mars 2016

Comme chaque dernier mercredi du mois, nous nous sommes retrouvés mercredi 24 février pour choisir le vin du mois suivant.

Il y avait trois vins blancs en dégustation à l’aveugle.

On démarre avec le vin n°1, apprécié pour ses arômes de « compote de pommes maison », sa brillance, et sa bouche nette. Le plus fin et le plus délicat des trois, il est jugé « idéal si on a des invités » lors d’un repas de bonne tenue.

On passe au vin n°2 : On aime le nez frais et minéral sur des notes de poire williams. La bouche est enjôleuse et appuyée par des sucres résiduels gourmands bien équilibrés par une finale fraîche. « Peut-être le meilleur des trois malgré les sucres ». « Pour les copines ! ».

Vin n°3 : Un « nez bonbon anglais », une bouche puissante, une finale longue marquée par une acidité appuyée. Lire la suite →

Rencontre – dégustation avec Daniele Dinoia – Centovigne (Piémont)

Rencontre et dégustation avec Daniele Dinoia – Cantine Centovigne à Cossato (Piémont,foto_CASTELLENGO Italie)

Le domaine Centovigne est né en 1999 à partir d’une myriade de parcelles de petite surface disséminées sur des sols de sables marins et d’argiles sableuses typiques de la zone de Biella dans le Haut Piémont. Récupérées et valorisées en agriculture bio, elles produisent des vins originaux et caractéristiques en rouge comme en blanc sur l’aire d’appellation Coste della Sesia. Les cépages spécifiques du Haut Piémont sont à l’honneur : barbera, dolcetto, nebbiolo, un peu de croatina et de vespolina, et en blanc le cépage autochtone erbaluce.

Venez rencontrer le vigneron Daniele Dinoia et goûter ses vins si typiquement piémontais !
Il présentera ses vins samedi 27 février entre 15 h 30 et 20 h au Vin des Alpes.
Entrée libre.

Rejoignez le Club des Amis du Vin des Alpes !

«Le vin est ce qu’il y a de plus civilisé au monde» François Rabelais

Parce que le vin est avant tout porteur de civilisation et d’échanges humains, Le Vin des Alpes lance son club de dégustation.2016-01-02 15.42.54

L’objectif : se retrouver en toute convivialité autour de belles bouteilles des Alpes ou d’ailleurs et profiter d’un accès privilégié à certaines offres.

Pour une adhésion annuelle de 25 €, le Club des Amis du Vin des Alpes vous propose :

  • une opération de vente privée par trimestre
  • un accès à des pré-ventes à prix Club sur certaines cuvées
  • 10 € de réduction à chaque atelier de dégustation (maximum de deux personnes par atelier, une réduction pour la personne accompagnant l’adhérent)
  • pas de droit de bouchon pour les consommations effectuées au bar

Ventes privées et pré-ventes pourront être l’occasion de dégustations réservées aux membres du Club

Soirée de lancement du club : samedi 6 février à 19 h 00.

Réservation sur yurplan conseillée