Le Vin des Alpes, la cave comptoir de Grenoble

Le programme des ateliers de dégustation 2016 – 2017

Le programme des ateliers de dégustation 2016 – 2017 est en ligne !

A partir de jeudi 24 novembre 2016 et jusqu’au vendredi 7 juillet 2017, le Vin des Alpes vous propose un programme d’ateliers d’initiation à la dégustation et à la découverte du vin.

VinDesAlpes_18Différentes approches sont proposées : panorama des vins de France, découverte des cépages classiques, présentation des vins bio, biodynamiques et naturels, ou bien voyage en vallée du Rhône. Et aussi, pour les dégustateurs les plus curieux ou qui souhaitent aller plus loin, des ateliers aux thématiques plus originales : les vins des Alpes italiennes, les cépages rares des Alpes, les vins suisses…

A l’inverse des prétendus « cours d’oenologie », nous proposons une approche décomplexée du vin fondée sur les sensations et l’échange.

A s’offrir ou à offrir ! Achat en boutique ou réservation en ligne.

Les premières dates :

  • jeudi 24 novembre : The Best Wines from the French Alps (in English)
  • vendredi 25 novembre : Découverte des grands vins grecs (avec Emmanuel Costa-Sédille) [complet]
  • samedi 3 décembre : Match supermarché versus caviste à l’aveugle : même région d’appellation, même profil, même prix, on compare deux vins, l’un acheté dans un supermarché, l’autre au Vin des Alpes

Lire la suite →

Trois découvertes, trois pays.

Parmi les nouveautés en rayon, trois découvertes de trois pays différents. Allez, un, deux, trois !

Un souhait que j’avais depuis longtemps, mettre en rayon des cuvées du domaine de la Pépière de Marc Ollivier situé au bord de la Maine au sud-est de Nantes. C’est chose faite avec deux muscadets de haut vol, dont un cru Clisson, le plus méridional de l’appellation, qui vous surprendra par sa classe et son toucher généreux. Mais mon chouchou, c’est la Cuvée Granit 2014. Vous êtes perspicaces, vous l’aviez deviné : les vignes poussent sur des sols granitiques (note pour nos lecteurs grenoblois : comme ceux qu’on trouve dans le massif de Belledonne par exemple). Mais en plus, c’est un vin rouge ! Un vin rouge de la région du muscadet, hé oui, gai, accrocheur et revigorant, issu d’un assemblage de cabernet franc, cabernet sauvignon, merlot, et côt (appelé malbec en Argentine, lol). Pour toutes situations d’apéro décontracté, avec charcuteries, fromages, et même salade de lentilles. Surtout avec salade de lentilles.
prix A

p1060360

Deuxième découverte : ce n’est pas une découverte à proprement parler car j’avais déjà goûté ce vin il y a un an sur le millésime 2013 mais les quantités sont tellement limitées que je n’avais pas pu en avoir, ayant tardé de quelques heures à envoyer ma commande. J’ai été plus réactif cette année, j’ai eu droit à quelques bouteilles. Le vin s’appelle Supersónico, pas étonnant qu’il faille être rapide. Ce vin est issu de très vieilles vignes de grenache dans la région de Saragosse en Aragon, cultivées en bio. Mais il fallait aussi l’imagination et l’énergie de Fernando Mora et Mario Lopez associés dans la société The Garage Wine pour faire le choix d’une vinification non interventionniste afin de laisser s’exprimer le raisin : pas d’irrigation, des rendements faibles, levures indigènes, foulage au pied, pas de contrôle des températures, ni collage, ni filtrage, élevage court en fûts de 300 litres, doses minimalistes de SO2. Et quand on a ce genre de résultat dans le verre, il est difficile de bouder son plaisir. Quelle explosion de fruit et d’épices ! Quelle sensation de légèreté enrobée de puissance et d’énergie ! 3 890 bouteilles produites sur le millésime 2014. A découvrir aussi la version « de soif » Botijo Rojo 2014 de la même maison aussi en pur « garnacha », et l’étonnant blanc Telescópico 2013 issu d’un assemblage de grenache blanc, maccabeu, viognier et goldello, conçu dans la même gamme que Supersónico et en quantités encore plus limitées.
prix B

La troisième découverte, c’est celle de l’Amérique. Pas la Californie, mais l’Oregon, qui fournit à peine 1 % du vin américain. Et pourtant c’est le berceau des meilleurs pinots noirs d’Amérique du Nord. En artisan inspiré par la biodynamie autant que par les pratiques vinicoles de l’ancien monde, Jay Somers produit dans la vallée de Willamette des pinots noirs de grande distinction. Son modèle : le 1er cru Les Amoureuses à Chambolle-Musigny. La cuvée J. Christopher Willamette Valley 2013 est issue d’assemblage de raisins de quelques producteurs des zones de Dundee Hills, Chehalem Mountains, et Eola-Hamity Hills, majoritairement composées de sols basaltiques. Jay Somers travaille en étroite collaboration avec son associé Ernst Loosen, le vinificateur de la prestigieuse Weingut Dr. Loosen en Moselle allemande. Son credo, qui trouve ses racines dans sa compréhension des vins de Bourgogne : « favoriser les arômes et la texture plutôt que l’explosion du fruit et l’acidité plutôt que la souplesse ». Ce qui passe entre autres par le refus de l’irrigation dans la vigne, et le choix de fermentations longues au chai. Dans le verre, on se trouve face à un vin d’une complexité et d’un classicisme étonnants, doté cependant d’une belle énergie. L’équilibre est vraiment bien trouvé entre le fruit, la terre et le bois. Une très belle découverte.
prix C

fourchettes de prix
A : – de 10 €
B : 10 à 25 €
C : 25 à 40 €
D : + de 40 €

Au Vin des Alpes, ça déménage !

Le Vin des Alpes a déménagé et ouvert sa nouvelle boutique au n°8 rue de Strasbourg !

p1060316

Dorénavant, pour dénicher les vins qu’on ne trouve pas ailleurs, c’est là qu’il faut aller, au cœur du quartier gastronomique de Grenoble !

Eric Esnault invite Laurence Rousselin

L’actualité : rencontre et dégustation avec Laurence Rousselin du domaine Rousselin à Lesquerde dans le Roussillon. C’est samedi 22 octobre à partir de midi jusqu’à 14 h 00. On pourra commander des assiettes pour accompagner la dégustation.
Laurence Rousselin est au Vin des Alpes pour nous faire goûter ses vins ! Depuis leur domaine à Lesquerde, ce ne sont pas les Alpes que l’on admire mais les Pyrénées et le Mont Canigou. De leurs vignes bio sur des sols alternant schistes et granite, Pascal et Laurence produisent avec engagement et enthousiasme des cuvées gourmandes et étonnantes (il faut goûter leur blanc Rendez-Vous !) mais aussi des vins profonds comme la belle cuvée Les Orientales.
Ardoises composées 9 €

A noter, un rendez-vous exceptionnel vendredi 25 novembre en soirée. Je n’en dis pas plus pour l’instant mais les amateurs de vins rares peuvent déjà bloquer la date dans leur agenda.

Les vins de l’Isère en force au Vin des Alpes

Les vins de l’Isère en force au Vin des Alpes avec les cuvées du domaine Finot et du domaine Les Rutissons (grésivaudan), le Loup des Vignes (balmes dauphinoises), le domaine de l’Obiou (Trièves), du domaine Mayoussier (Royannais), sans oublier les jacquères de Julie Portaz à Chapareillan en vin de savoie. On attend l’arrivage de la verdesse du Mas du Bruchet à Meylan et des syrahs des Serines d’Or à Vienne. Tous les terroirs isérois seront au complet au Vin des Alpes !

Et bien sûr…

Et bien sûr, les mondeuses de Fabien Trosset, les vins du château de Mérande, les 2015 de Bertrand Quenard, un arrivage des vins de Julie Brosselin et ceux de Marc Castan dans le Languedoc (La Paysannerie blanc 2014 est de retour !), un étonnant mourvèdre sur le fruit commis par le vinificateur volant Cyril Alonso ; dans le Roussillon, pas mal de références de La Rectorie et des frères Parcé, la quarantaine de références d’Italie du nord, plus quelques coups de cœur plus au sud (Toscane, Latium, Marches, Pouilles…), les jolis vins de Cheverny du domaine de Veilloux, l’époustouflante Griffe 2015 de Stanislas Wallut, etc. Et d’autres surprises arrivent bientôt !

Le Vin des Alpes passe au huit !

Attention ! Le Vin des Alpes sera fermé lundi 3 et mardi 4 octobre. Notez bien la nouvelle adresse à partir du 5 octobre : n° 8 rue de Strasbourg. Dorénavant, pour trouver les vins qu’on ne trouve pas ailleurs, c’est là qu’il faut aller !

2015-12-29-13-07-40

Le Vin des Alpes will be closed on Monday 3rd and Tuesday 4th October. Come see us at our new location n° 8 rue de Strasbourg from Wednesday 5th October! For wines you can’t get anywhere else in town, this is the place to go! English-speaking customers welcome.

Dégustation Le Vin du Mois Août 2016 : Blancs du Sud

Une petite vingtaine de clients se sont retrouvés mercredi 27 juillet autour de trois bouteilles dûment enchaussettées pour l’occasion. C’était le rendez-vous mensuel du Vin des Alpes pour désigner le vin du mois. Pour participer, il suffit d’être majeur et d’avoir envie de partager ses impressions de dégustation en toute convivialité.

P1060058Le thème de la dégustation ce jour-là : trois blancs du Sud. On n’en savait pas plus.

Allez, c’est parti ! Je me base sur les notes des dégustateurs pour faire la synthèse suivante. P1060060

Vin n°1 : On apprécie la couleur or clair de sa robe. Le nez est marqué par la discrétion des notes aromatiques : fleurs, fruits jaunes, agrumes (pamplemousse). Certains évoquent le champignon, d’autres suggèrent une aération en carafe pour évacuer certaines odeurs de premier nez (« basse-cour ») ! En bouche le vin se révèle franchement sec, sur l’acidulé, fin, léger, rafraîchissant : « comme un champagne sans bulles ». « Un peu sec mais fruité agréable ». Mais sur ce point les avis sont partagés car plusieurs dégustateurs décrivent une bouche grasse, voire «beurrée». Beaucoup notent une longueur en bouche assez courte mais au final les commentaires positifs sont nombreux : « facile à boire et frais», « belle acidité ». Les propositions d’accords font la quasi unanimité avec des fromages « plutôt faits », tomme à pâte dure, fromages de brebis ou même valençay et poivre.

P1060059Vin n°2 : La couleur est encore plus claire que le premier vin, à l’œil la consistance paraît nettement plus onctueuse. Le nez, assez expressif, déroute pas mal de dégustateurs et les avis sont partagés. Certains lui trouvent des notes aromatiques de « fruits jaunes blets », de vin cuit, de colle… D’autres évoquent des parfums de « terre et épices, clou de girofle», « d’alcool de fleurs de montagne », de caramel, quelqu’un note même « caramel salé ». Parmi les notes de dégustation : « Fait penser à des vins anciens et lourds type hypocras ». En bouche, le vin continue à surprendre même si la plupart s’accordent sur sa rondeur et son gras ainsi que sur son acidité finale plutôt bienvenue. La puissance est couronnée de notes amères et salines. Le mot « agrumes » revient souvent. A boire avec « un comté affiné ou un beaufort », « un bœuf au coriandre, gingembre et citron vert », ou alors avec « rien… et modération ! »

Vin n°3 : Couleur de robe dorée et soutenue. Le bouquet se révèle intense et complexe : parfum très floral au premier abord (« fleur d’oranger », « fleur d’acacia », « fleur de campagne », « elder flower », c’est-à-dire fleur de sureau) mais aussi agrumes, et des arômes plus évolués et profonds : paille, miel, chocolat au lait, noix, vieux cuir, bois. En bouche le goût est intense, on pense à de la prune, aux vieux fruits. Un bel équilibre au final, agrémenté par des amers légers, pour ce vin qui conjugue le complexe et l’agréable. « Une curiosité » note un dégustateur, « original » ajoute une dégustatrice. « Belle complexité » écrit un autre. Avec quoi le servir ? « Une carbonnade flamande », « un poisson grillé », ou alors « ira bien avec un roquefort ».

On dépouille les votes : les résultats sont très serrés !

Vin n° 2 : 4 voix

Vin n° 3 : 5 voix

Vin n° 1 : 6 voix

On dévoile les bouteilles : le Vin du Mois d’août 2016 est la cuvée Anathème blanc 2015 de Thierry Forestier (domaine Mont de Marie à Souvignargues, Gard) !

Vin n° 1 : Anathème blanc 2015 domaine Mont de Marie à Souvignargues, Gard.

Vin n° 2 : Les Petits Sylphes 2015 Clos des Cimes à Mérindol Les Oliviers, Drôme

Vin n° 3 : Sauvagine 2015 Hautes Terres de Comberousse, Hérault

P1060063

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

La semaine du Languedoc au Vin des Alpes

Pour célébrer la parution du programme du festival Le Millésime 2016 à Grenoble c’est la semaine du Languedoc au Vin des Alpes

du 23 au 30 juillet réduction de 10 % sur tous les domaines languedociens disponibles au Vin des Alpes (dès 15 € d’achat)

Parmi les domaines et vignerons présents au Vin des Alpes : Laurent Bagnol (Mas Lau), Thierry Forestier (Mont de Marie), Mas Foulaquier, Sophie Guiraudon (Clos de l’Anhel), Marc Castan (domaine Mamaruta), Lous Grezes, Julie Brosselin, domaine de Mouscaillo et ma dernière découverte la vigneronne Hildegard Horat (La Grange de Quatre Sous)…

on arrive à La Grange du Quatre Sous

on arrive à La Grange du Quatre Sous

Mi-juillet je suis passé chez Hildegard Horat à La Grange de Quatre Sous

à proximité de Saint Chinian. Je voulais découvrir ses vins et notamment la cuvée 100 % petite arvine ! Hildegard, d’origine suisse, s’est installée en 1983 et a planté 50 ares de ce cépage emblématique du Valais sur les terrains

P1060004

Hildegard Horat, vigneronne

argilocalcaires de la commune d’Assignan dans l’Hérault. Je reviens avec le délicieux blanc issu de cette vigne, un rosé et deux rouges ! Des vins méridionaux de belle f

petite arvine

vigne de petite arvine

acture issus d’assemblages originaux et tous signés d’une finale très bien construite sur une acidité équilibrante. Le millésime 2011 de la cuvée haut de gamme du domaine a été mis en bouteille en avril dernier après 24 mois d’élevage en barriques de 500 litres et 6 mois en cuves inox. Assemblage de syrah, malbec, cabernet sauvignon et cabernet franc, c’est un vin concentré et complexe dont les arômes très mûrs sont relevés de fines notes mentholées. Et toujours cette belle finale sur la fraîcheur qui modère la puissance. Le domaine s’est converti à l’agriculture dès sa création, les vins sont vinifiés en levures indigènes.

Découvrez les vins de La Grange de Quatre Sous ainsi que tous les vins du Languedoc en rayon ! De Souvignargues dans le Gard à Fitou dans l’Aude, il y en a pour tous les goûts, et les vins languedociens blancs, rosé ou rouges, se prêtent admirablement aux repas d’été, aux grillades et barbecues, aux fêtes estivales et détendues avec les amis.

spécial Club des Amis du Vin des Alpes – réservé aux membres du Club

du samedi 23 au samedi 30 juillet réduction de 15 % pour les membres du Club des Amis du Vin des Alpes sur la cuvée Bu N’Daw 2015 (petite arvine) et la cuvée La Grange de Quatre Sous 2011. Sous réserve de stocks disponibles. Commandes possibles en cas de rupture de stock.

 

Bu N’Daw 2015                                            prix boutique : 14,00  €          prix club : 11,90 €

La Grange de Quatre Sous 2011               prix boutique : 21,00 €           prix club : 17,85 €

adhésion Club 1 an : 25,00 €

l’adhésion donne accès à dégustations privées, ventes privées, accès à promos réservées, pré-commandes, réduction de 10,00 € sur les ateliers de dégustation.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

le vin du mois de juillet

trois vins, même cépage, même millésime

Damien, Emmanuel, Ken, Séverine, Emma, Lucas, et d’autres encore, se sont retrouvés pour goûter à l’aveugle et choisir le vin du mois, comme vous êtes invités à le faire chaque dernier mercredi du mois à 18 h 30 au Vin des Alpes. Nul besoin de compétences ou de qualifications particulières, il suffit d’avoir envie de humer et de goûter pour se faire plaisir et partager ce plaisir avec d’autres en toute simplicité.

Les trois vins étaient des rouges qui provenaient du même cépage et du même millésime. Qu’en ont pensé nos dégustateurs ?

les dégustateurs en pleine réflexion

des dégustateurs en pleine réflexion

Tous soulignent la luminosité du vin n°1. On lui trouve un nez plaisant et fruité avec quelques notes de fruits secs ou torréfiés. Certains lui reconnaissent même une note de caramel. Des touches de poivre lui donnent un joli relief en bouche et chacun apprécie sa trame tannique tout en finesse : « très agréable », « très bon et léger ». Bref, un vin de soif bien plaisant : « Quel étonnement ! J’ai rarement goûté un vin rouge que j’aimerais boire sans avoir besoin de l’accompagnement d’une viande rouge ! »

Passons au vin n°2. La couleur est plus soutenue. Un premier nez un peu animal exige un moment d’aération. Le bouquet s’exprime alors avec une belle intensité. Les notes fleuries (« violette ») se mêlent à celles des fruits mûrs, voire confiturés pour certains : on évoque le cassis, la mûre, la framboise… « On dirait une salade de fruits rouges ! ». Les sensations épicées sont là aussi : « cannelle », « clou de girofle »… En bouche, après une attaque légèrement frizzante, la puissance de ce vin impressionne. Quelqu’un pense à un gigondas et une dégustatrice note une entame presque sur la sucrosité. La belle acidité de la finale confère à ce vin l’équilibre nécessaire. En conclusion, un vin jugé riche et gourmand à la finale « longue en bouche ».

P1050944

prise de notes

Le vin n°3 présente une robe à la couleur violacée encore plus soutenue et profonde que le précédent. Un premier nez sur la réduction. Aïe, ça commence mal ! Les premières notes olfactives ne sont guère flatteuses : « crottin de cheval », « serpillière »,  » « cuir mouillé »… Une aération énergique s’impose. Ensuite, les nuances nobles apparaissent : boisé, fumé (un dégustateur pense à « un chalet en montagne »), grillé, fruits rouges bien mûrs (« fraise »), et des impressions plus

P1050948

les trois vins en lice

aériennes : « menthe ». En bouche, la puissance est au rendez-vous, ainsi que des notes fruitées et réglissées. Le « soyeux » et le « velouté » des tannins emportent l’adhésion. Une conclusion s’impose : carafage obligatoire pour ce vin !

Le moment des choix est arrivé : chacun revoit ses notes, regoûte tel ou tel vin, échange avec les autres. Je ramasse les copies. Le verdict est sans appel : 6 voix sur 9 pour le vin n°3 !

On découvre les bouteilles : trois gamays sur le millésime 2015 ! Mais trois terroirs différents : Grésivaudan (les vignes sont sur la commune de Chapareillan pour être précis), Beaujolais, Valvignères en Ardèche.

Le Vin du Mois – juillet 2016 : Sople e Joios 2015 Mas de l’Escarida (Ardèche), Vin de France par Laurent Fell

Les vins en dégustation :

vin n°1 : Les Petits Gars 2015 Domaine des Rutissons, igp Isère Grésivaudan par Laurent Fondimare – 9,90 €

vin n°2 : No Sulfite No Cry 2015, Vin de France (Beaujolais) par Lilian Bauchet – 16,00 €

vin n°3 : Sople e Joios 2015 Mas de l’Escarida (Ardèche), Vin de France par Laurent Fell – 12,90 €

 

prochain rendez-vous Le Vin du Mois : mercredi 27 juillet 18 h 30

Eric Esnault invite Christoph Künzli – domaine Le Piane, Piémont

jeudi 7 juillet 19 h 00 – 20 h 00
Une rencontre exceptionnelle avec Christoph Künzli, du domaine Le Piane !

Christoph Künzli, venu de Suisse, s’est christoph_künzlienthousiasmé dans les années 90 pour le terroir « oublié » de Boca dans le nord Piémont et a entrepris de replanter les cépages locaux nebbiolo et vespolina. Vingt ans plus tard, le résultat est là : utilisation des techniques de taille ancestrale (la maggiorina), des cépages authentiques, des vins originaux et de grande classe. Ne ratez pas cette occasion de rencontrer l’un des vignerons les plus exigeants et dynamiques du nord de l’Italie et bien sûr de goûter ses vins !

Une belle présentation des vignobles du Haut-Piémont par le site vin-terre-net.lepiane

+ pour les membres du Club des Amis du Vin des Alpes, un accès privilégié à la cuvée « Piane » en Colline Novaresi issue de vignes centenaires du cépage croatina sur le millésime 2007, l’un des meilleurs des années 2000 dans le Piémont. Vous pourrez si vous le souhaitez rejoindre le Club le soir-même (cotisation annuelle 25 €).

Partons à la découverte des cépages rares de l’arc alpin

Les Alpes : ses stations de ski, ses sommets enneigés, ses eaux minérales, ses fromages d’alpage… et ses vignobles ?

Le vin n’est certes pas un produit que l’on associe spontanément aux Alpes. Pourtant, de Nice (France) à Vienne (Autriche), que de terroirs, que de vignobles remarquables, parsèment les pentes et les vallées de l’arc alpin ! Le voyageur, des premières pentes du Haut Piémont aux collines de la Styrie, en passant par les vallées du Valais suisse ou de la Valtellina lombarde, ne peut être que saisi par la variété des paysages et des climats. Un détour dans les vignes de Morgex dans le Val d’Aoste ou de Visperterminen dans le Valais l’étonnera plus encore. Oui, la vigne peut être montagnarde.

"le Grésivaudan est comme le paradis alpestre de la vigne" Raoul Blanchard

« le Grésivaudan est comme le paradis alpestre de la vigne » Raoul Blanchard

Mais ce qui impressionne le plus le randonneur au tire-bouchon dans ce périple alpin, c’est la variété des styles de vins, qui trouve en grande partie son origine dans l’extrême diversité des cépages cultivés. Dans de nombreuses régions autrement plus renommées pour leurs vins, la palette ampélographique s’est amoindrie. A tel point qu’une région comme la Bourgogne voit 82 % de sa surface viticole occupée par les deux cépages rois que sont le chardonnay et le pinot noir, et si l’on ajoute le gamay et l’aligoté, il ne reste que 2 % pour les autres cépages bourguignons. A l’inverse, les terroirs alpins, malgré des surfaces qui se sont extrêmement réduites depuis le phylloxera, ont maintenu un grand nombre de leurs cépages autochtones et souvent anciens : vitovska grganja, petit rouge, gringet, marzemino, petite arvine sont quelques uns des 130 cépages alpins recensés par Dr. José Vouillamoz en 2008.

La Savoie fournit un bel exemple de cette diversité sur sa modeste surface de 1500 hectares de vignes. Et son encépagement original (jacquère, altesse, mondeuse noire…) semble promis à retrouver une richesse plus grande encore grâce à la volonté de quelques vignerons parmi les meilleurs, qui redonnent leurs lettres de noblesse aux cépages oubliés par la modernité des années 1970-1990 comme le persan, la douce noire, la mondeuse blanche, le gringet et d’autres encore*.

Partons en balade, de la France à la Slovénie, à la recherche des cépages rares des Alpes (certains sont cultivés sur quelques hectares seulement), nous ferons d’étonnantes découvertes !

Inscrivez-vous en ligne à l’atelier de dégustation et découverte du vin du vendredi 24 juin 2016 au Vin des Alpes

* à ce sujet, écoutez l’émission de France Inter « On va déguster » du dimanche 19 juin 2016

plus d’infos sur les ateliers

Cépages, connaissez-vous vos classiques ?

Quand on parle de cépages, sauriez-vous reconnaitre à l’aveugle un pinot noir ou un grenache ? Pas sûr ? L’atelier de ce samedi est pour vous !

Partons à la découverte des grands cépages de France. Chardonnay, pinot noir, syrah, cabernet-sauvignon etc. Ils ont conquis le monde entier. Nous tenterons samedi de (re)trouver leur expression telle qu’issue du terroir et du climat pour lesquels ils ont été sélectionnés au cours des siècles par des générations de vignerons.

Atelier de dégustation samedi 28 mai 19 h 45

Sur les dix cépages les plus plantés dans le monde, six sont d’origine française, et même sept si on inclut le grenache, cépage catalan. Cette conquête2016-01-02 15.42.54 du monde – on les retrouve notamment sur le continent américain, en Australie et en Afrique du Sud, mais aussi dans le reste de l’Europe – est un phénomène extrêmement récent. A l’origine, ces cépages, aujourd’hui devenus des stars internationales Lire la suite →

mautic is open source marketing automation